🇫🇷 Hauts-de-Seine : Le gendarme dénonce sa hiérarchie dans une lettre, et se suicide.

par Y.C.
Dans une lettre datée du jour de sa mort, le Major José TESAN dénonce sa hiérarchie. DR.

Le Major José TESAN s’est donné la mort sur son lieu de travail. Peu avant, il a rédigé une lettre expliquant son geste et mettant en cause sa hiérarchie.

Mardi, le Major José TESAN en fonction à la Gendarmerie des Transports Aériens s’est suicidé avec son arme de service. Il se trouvait alors dans le sas de la salle des coffres située aux sous-sols du siège de la DGAC, à Issy-les-Moulineaux. Dans une lettre, il qualifie un supérieur hiérarchique de « tyran » et relate sa détresse.

Nous avons fait le choix de diffuser sa lettre, conformément à son souhait exprimé.

1ère partie de la lettre du Major José TESAN.
Seconde partie de la lettre du Major José TESAN.

Actu17.