Hérault : Après un cambriolage, les adolescents percutent une voiture de police avec un fourgon volé


Illustration © Actu17

Deux mineurs voleurs ont pris tous les risques pour tenter d’échapper aux policiers lancés à leurs trousses.

Une folle course-poursuite entre la police et des cambrioleurs a eu lieu dans la nuit de jeudi à vendredi, sur la commune de Lattes dans l’Hérault. Elle a débuté après qu’un témoin a signalé à la police avoir aperçu un individu encagoulé. En pleine voie, il serait descendu d’un fourgon pour récupérer un colis qui venait de tomber du véhicule.

Peu après, un équipage de la police municipale a repéré ce fourgon auquel il manquait une portière, à hauteur de la rue Rondelet. À son bord se trouvaient deux jeunes suspects, rapporte Midi Libre.

Ils percutent volontairement une voiture de police

Policiers nationaux et municipaux ont tenté de les intercepter mais ceux-ci se sont lancés dans une course-poursuite, refusant d’obtempérer. Les fuyards ont pris tous les risques. Lorsqu’une voiture de la police municipale s’est portée à leur hauteur, le chauffard n’a pas hésité a faire une embardée et à la percuter.

Les deux fuyards ont finalement été interceptés peu avant minuit, non sans difficulté. Ce sont les policiers de la brigade anticriminalité (BAC) qui les ont interpellés au niveau du rond-point des Quatre-Vents, à Palavas-les-Flots.


Des colis destinés à une tombola

Lors de la garde à vue des mis en cause, les enquêteurs ont pu déterminer que le duo avait commis un cambriolage au gymnase du quartier de Maurin à Lattes. C’est là qu’ils se seraient emparés des clés du véhicule, et qu’ils auraient dérobé des colis destinés à une tombola. Fait plutôt insolite : les malfrats ont pris le temps de s’emparer d’un imposant ours en peluche…

Ils se sont vu notifier une convocation en justice par un officier de police judiciaire (COPJ) et ont recouvré la liberté à l’issue de leur garde à vue. Un troisième suspect a été directement interpellé à son domicile. Il était en possession des clés du gymnase. Lui aussi comparaîtra prochainement devant la justice.