Hérault : Il lance un faux appel de détresse et mobilise les secours pendant 2 jours pour rien


Illustration. (Twitter / @07Grimp)

Un homme âgé d’une quarantaine d’années a appelé les pompiers en se disant blessé à une cheville et accroché à un rocher, après une chute survenue lors d’une randonnée à Cessenon-sur-Orb dans l’Hérault.

Dès que l’appel a été reçu vendredi dernier, une vingtaine de secouristes, pompiers et gendarmes, ont lancé des recherches. À la fin de la journée, le disparu n’était toujours pas retrouvé malgré ce vaste déploiement et l’utilisation de chiens spécialisés. Le lendemain, les recherches ont repris.

Aperçu dans une commune voisine

Au bout de deux jours de recherches intenses, le requérant a été aperçu dans la commune voisine de Murviel-lès-Béziers, à une dizaine de kilomètres de là. Le quadragénaire a été interpellé par les gendarmes et placé en garde à vue, rapporte France Bleu.

Il voulait provoquer un déploiement de secours « comme en Italie »

Le mis en cause était déjà connu pour avoir pratiqué ce genre d’appel malveillant une fois précédente. Durant ses auditions, il a expliqué qu’il souhaitait provoquer le déploiement des secours « comme en Italie ». Il faisait référence aux recherches entreprises pour Simon Gautier, ce jeune Français victime d’une chute en randonnée puis retrouvé mort.

Des sanctions pénales

Le faux randonneur en détresse est désormais poursuivi pour « divulgation d’information fausse de nature à provoquer l’intervention des secours ». Il encourt deux ans de prison et 30 000 euros d’amende.