Héritage de Johnny Hallyday : La justice se dit compétente, estimant que le chanteur était résident français


Laeticia Hallyday le 9 décembre 2017. (photo MAXPPP/MAXPPP)

Le tribunal de Nanterre s’est prononcé ce mardi peu avant 14 heures sur la compétence de la justice française pour trancher le litige autour de l’héritage de Johnny Hallyday.

Le tribunal de Nanterre s’est estimé compétent pour juger le litige. Une décision qui ouvre la voie à une répartition des biens entre Laeticia Hallyday, et les quatre enfants du chanteur. Le tribunal de Nanterre a estimé que « La résidence habituelle de jean-Philippe Smet (…) est en France » et non aux États-Unis.

Si la justice française avait estimé que le droit américain s’appliquait, Laeticia Hallyday aurait obtenu l’ensemble de l’héritage.

24,3 millions d’euros d’actifs gelés

Parmi les actifs gelés par la justice française en 2018 figurent notamment la propriété de Marnes-la-Coquette (13,2 millions d’euros), la villa Jade de Saint-Barthélémy (16 millions d’euros), la villa Joy, la villa Sylvestre (détenue à 49% par le chanteur), a indiqué Le Figaro ce mardi, estimant le montant total des fonds gelés par la justice, à 24,3 millions d’euros.

Le litige oppose depuis plus d’un an la veuve du chanteur, Laeticia Hallyday et les deux enfants de l’artiste, David Hallyday et Laura Smet. Ces derniers estiment que leur père était plus proche de la France, où il est décédé. Pour Laeticia Hallyday, Johnny possédait une green card (la carte de résident permanent aux États-Unis), et possedait une maison en Californie.


L’avocat de Laeticia Hallyday, Maître Ardavan Amir-Aslani, a annoncé sa volonté de faire appel de cette décision du tribunal de Nanterre.