Heurts après la victoire de l’Algérie : 169 interpellations à Paris et proche banlieue, près de 70 véhicules incendiés


Des heurts ont éclaté au milieu de la nuit dans le secteur des Champs-Élysées. (capture écran vidéo Remy Buisine)

Les scènes de liesse collective ont laissé place à des heurts et des violences à Paris et en proche banlieue dans la nuit de dimanche à lundi. Près de 170 personnes ont été interpellées.

Des heurts se sont déroulés à Paris la nuit dernière alors qu’une partie des supporters de l’Algérie venus fêter la victoire en demi-finale de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) avait quitté le secteur des Champs-Élysées. Plusieurs dizaines d’individus sont restés sur place et s’en sont pris aux forces de l’ordre en utilisant des mortiers d’artifice à leur encontre mais également des projectiles divers comme des bouteilles en verre et des pierres.

Les policiers des CRS et de la CSI 75 (Compagnie de sécurisation et d’intervention de Paris) notamment, ainsi les gendarmes mobiles, ont répliqué par des moyens lacrymogènes à plusieurs reprises mais également par des tirs de LBD 40 (lanceurs de balles de défense).

169 interpellations dont plus de 50 mineurs

Au total ce sont 169 personnes qui ont été interpellées à Paris et en petit couronne, où des incidents se sont également déroulés au cours de la nuit. A noter que les deux tiers des arrestations ont été réalisées en proche banlieue : dans les Hauts-de-Seine, en Seine-Saint-Denis et dans le Val-de-Marne.

Parmi les interpellés figurent un peu plus de 50 mineurs selon nos informations, ainsi qu’une vingtaine de ressortissants étrangers. Ces 169 personnes ont été interpellées pour des motifs divers, notamment pour des jets de projectiles sur les forces de l’ordre, des violences volontaires ou encore des dégradations.

Près de 70 véhicules incendiés et 110 feux de poubelles

Toujours selon nos informations, la préfecture de police a recensé près de 70 véhicules incendiés au cours de la nuit à Paris et dans la petite couronne ainsi que 110 feux de poubelles. D’autre part, au moins 10 policiers ont été blessés.

202 conducteurs ont également été verbalisés par vidéo-verbalisation durant la nuit, la majorité sur l’avenue des Champs-Élysées. Le calme est revenu à Paris peu après 03h30 du matin.