Ille-et-Vilaine : Le détenu n’avait « personne pour garder le chien », il s’évade


Illustration (Adobe Stock)

Sa cavale a duré plusieurs jours.


Le jeune homme de 24 ans a été condamné ce vendredi à deux mois de prison de plus. Il était incarcéré en semi-liberté à la Maison d’Arrêt de Saint-Malo en Ille-et-Vilaine.

Le détenu, condamné à six mois de prison pour des violences, devait réintégrer sa cellule chaque soir après sa journée de travail. Le 18 avril dernier, il a préféré s’évader.

Reconnu par les policiers

Ce jeudi, c’est une patrouille de police qui a mis fin à sa cavale d’une semaine. Le fugitif se trouvait en plein centre-ville de Dinard, ivre. Les policiers l’ont interpellé et remis à la justice.

Il voulait « garder son chien »

Face au magistrat, le jeune homme n’a rien trouvé de mieux a déclarer pour sa défense… qu’il n’avait « personne pour garder le chien ».

En effet, le détenu avait confié son animal de compagnie à une amie, mais elle ne pouvait plus garder le chien et l’a ramené au restaurant où travaillait le jeune homme, relate Ouest-France.

Pour l’avocate du détenu, ce dernier « s’est retrouvé dans une impasse, avec son chien sur les bras auquel il tient. Personne ne l’a aidé » a-t-elle affirmé.

Condamné pour évasion

L’homme devra effectuer deux mois de prison de plus. « C’est une évasion ! Il n’a pas compris le sens de la semi-liberté, qui permet de faciliter la réinsertion professionnelle », a déclaré le Procureur de la République.

Quid de la garde de son chien ?L’information n’a pas filtré.