Ille-et-Vilaine : VIDÉOS. Des litres de sang déversés dans un cours d’eau affluent de la Vilaine


Illustration. (Wikimedia)

C’est un pêcheur qui a alerté les autorités, après avoir constaté que la rivière était devenue pourpre et qu’une forte odeur s’en échappait.

Ce vendredi vers 8h30, un pêcheur a été témoin d’un phénomène singulier : un cours d’eau situé à Châteaubourg près de Vitré en Ille-et-Vilaine était devenu rouge sang. L’homme a alerté la fédération de pêche, en précisant qu’une « forte odeur organique » émanait de l’eau polluée.

Les autorités viennent constater le phénomène

Aussitôt, gendarmes, pompiers et police de l’eau sont venus constater les faits rapportés, relate Ouest-France. Rapidement, ils se sont rendu compte qu’il s’agissait de litres de sang qui s’étaient mélangés à l’eau. Leurs recherches les ont menés vers une usine d’abattage située en amont : l’entreprise Tendriade.

« Je n’ai jamais vu ça en vingt ans »

L’enquête a permis d’identifier l’origine de la pollution. L’obstruction du réseau des eaux usées a entraîné un débordement sur le réseau des eaux pluviales et une vanne était mal fermée, rapporte le quotidien régional.


Le directeur de l’entreprise en cause s’est exprimé : « Cela n’aurait pas dû arriver et je n’ai jamais vu ça en vingt ans. Des mesures ont été prises pour vérifier l’étanchéité de ce point précis de façon permanente. Mais aucun produit chimique n’a été déversé », a-t-il déclaré.

3 000 à 4 000 litres de sang

L’usine « produit » entre 3 000 et 4 000 litres de sang chaque jour. Si la quantité qui s’est déversée dans le cours d’eau est ignorée quant à présent, on sait que la fuite a duré plusieurs heures.

« On peut espérer que, compte tenu du débit actuel des cours d’eau, l’effet de dilution sera suffisant pour qu’il n’y ait pas d’impact sur l’environnement » a déclaré le chef du service protection de l’environnement à la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDSCPP).