Immobilier : Un ex-policier lance une plateforme en ligne réservée aux fonctionnaires


Le site immo-fonctionnaire.fr. (Illustration/A17)

Un ancien policier a décidé de changer de profession et de lancer sa start-up dans le milieu de l’immobilier, avec des annonces réservées à tous les fonctionnaires. Le succès est au rendez-vous et Immo-fonctionnaire poursuit son développement.

Pendant une dizaine d’années, Frédéric Lange a aidé ses collègues à dénicher le bon logement ou à louer le leur. Il était encore policier, et donner des coups de pouce dans l’immobilier est devenu une passion… puis son métier. Car la carrière d’un fonctionnaire est, pour beaucoup d’entre eux, rythmée par des mutations et donc des déménagements.

Si les problématiques de logement dans la police nationale sont courants et bien connus, il en est de même pour la grande majorité des fonctionnaires. Et Frédéric n’a pu que le constater au fil des années. C’est ce qui l’a poussé à lancer le site Immo-fonctionnaire. « Au départ, je faisais purement du bénévolat pour donner des coups de main à mes collègues qui ne s’en sortaient pas », nous raconte-t-il. « Et puis on a décidé de faire les choses en grand, parce que les demandes étaient de plus en plus nombreuses ».

Des partenaires et un développement qui se poursuit

Une société a été lancée avec un premier site internet dont nous avions parlé il y a maintenant près de deux ans. « J’ai décidé de me mettre en disponibilité [une situation dans laquelle un fonctionnaire cesse temporairement d’exercer son activité dans la fonction publique], en 2019, car je n’avais plus le temps de tout faire », confie Frédéric.

« J’ai maintenant deux associés et de nombreux collaborateurs. Nous avons également reçu des aides de la région Occitanie – où nous sommes basés – qui nous ont permis de financer et faire évoluer notre site internet vers une véritable plateforme, créée par l’agence Terros. Nous travaillons aussi maintenant avec l’assurance GMF, et le syndicat Alliance Police Nationale en ce qui concerne les policiers, entre autres. Nous avons aussi signé un partenariat avec la section régionale du comité interministériel (SRIAS) d’Île-de-France, un organisme qui appartient à la préfecture de la région. Nous sommes d’ailleurs en discussion avec les autres SRIAS pour élargir notre périmètre ».

« Nous avons récemment développé une solution ‘collocation’ pour les jeunes »

Ce qui était un petit coup de pouce pour aider ses collègues est devenu un site qui dispose de près de 100 000 annonces immobilières au niveau national depuis début septembre. « Nous avons récemment développé une solution ‘collocation’ pour les jeunes qui arrivent sur l’Île-de-France, qui n’ont parfois jamais mis les pieds à Paris, et qui découvrent les prix très élevés pour pouvoir se loger », ajoute Frédéric.

Et le développement d’immo-fonctionnaire se poursuit. « En janvier, nous allons lancer une option ‘mobilité’ », expose-t-il. « Concrètement, il s’agira d’un vrai accompagnement sur mesure, que ce soit pour trouver le bon logement, gérer le déménagement ou trouver le meilleur prix pour une prestation, ou encore trouver un garant. C’est un service qui n’existe pas dans la fonction publique, nous serons les premiers ».

Policiers, enseignants, militaires…

Concernant les demandes, elles venaient au départ en majorité de policiers, notamment qui sortent d’école ou qui sont mutés, mais sont désormais variées. « Les difficultés pour se loger concernent tout le monde ! Et ces dernières années, la situation ne s’est pas vraiment arrangée, au contraire », concède Frédéric. « Beaucoup d’enseignants nous sollicitent ces derniers mois, des fonctionnaires de l’administration pénitentiaire, des militaires, et des agents de d’autres ministères. Pour faciliter les choses, nous essayons de passer directement par les propriétaires, cela nous permet notamment d’avoir de belles exclusivités ».

« Le site Immo-fonctionnaire compte près de 50 000 visites par mois, et près de 70 000 personnes nous suivent aussi sur Facebook, entre notre page et nos groupes. Nous sommes aussi présents sur Instagram depuis peu », se félicite Frédéric.