Incendies en Amazonie : «Notre maison brûle littéralement» s’alarme Emmanuel Macron


Emmanuel Macron le 19 août à Bormes-les-Mimosas. (photo Kremlin.ru)

Le président de la République Emmanuel Macron a réagi aux violents incendies qui touchent l’Amazonie depuis le début du mois de juillet. Le chef de l’État évoque « une crise internationale ».

« Notre maison brûle. Littéralement. L’Amazonie, le poumon de notre planète qui produit 20% de notre oxygène, est en feu », a écrit Emmanuel Macron ce jeudi soir sur Twitter. « C’est une crise internationale. Membres du G7, rendez-vous dans deux jours pour parler de cette urgence », a-t-il poursuivi.

Un message qui fait référence aux propos de son prédécesseur, Jacques Chirac, en 2002 : « Notre maison brûle et nous regardons ailleurs ».

Le « poumon de la planète »

La forêt amazonienne qui est aujourd’hui menacée, est la principale forêt tropicale du monde. Elle est un rouage essentiel dans la lutte contre le réchauffement climatique et l’équilibre naturel. L’Amazonie est souvent surnommée le «poumon de la planète» car essentielle à la régulation du climat, notamment par sa capacité d’absorption du dioxyde de carbone.

Une superficie de près de huit fois la France

Cette forêt s’étend sur une superficie de 5,5 millions de km², soit près de huit fois la France. Elle est repartie entre neuf pays, même si 63% de sa surface se trouve au Brésil.

Ce lundi, les habitants de Sao Paulo (Brésil) ont été plongés dans le noir en pleine journée, à cause des fumées des feux de forêt. Pourtant, les flammes se trouvent à des milliers de kilomètres de la ville brésilienne.