🇮🇶 #Irak Une centaine de djihadistes européens capturés encourent la peine de mort.

L'armée irakienne le le 24 août 2017. (photo AFP)

L’Ambassadeur d’Irak en Belgique Jawad al-Chlaihawi a déclaré, lors d’une interview, qu’une centaine de djihadistes européens allaient être jugés en Irak, qu’ils encouraient la peine de mort et que la France refusait le rapatriement des femmes.

● Dans un entretien accordé à la RTBF, Jawad al-Chlaihawi a apporté quelques précisions quant au sort réservé aux prisonniers djihadistes dans son pays.

● Selon lui, la France, pour des raisons humanitaires, accepte le rapatriement des enfants. Mais pour les adultes, c’est une autre histoire :

« La France par exemple n’accepte que le rapatriement des enfants pour des considérations humanitaires. Mais pour les femmes adultes, ils nous disent: faites ce que vous voulez avec eux, selon la loi irakienne. » explique Jawad al-Chlaihawi.

Une centaine de djihadistes européens

« Nous avons capturé beaucoup de terroristes d’Asie centrale, russes ou tchétchènes, mais aussi une centaine d’Européens dont des Belges. Ils seront jugés en Irak. La plupart d’entre eux encourent la peine de mort. » précise également Jawad al-Chlaihawi.

14.000 familles détenues à Mossoul

● L’Ambassadeur précise à la RTBF que beaucoup de terroristes principalement d’Asie centrale, Russes et Tchétchènes sont emprisonnés dans son pays. Une centaine d’européens auraient aussi été capturés. La plupart d’entre eux encourent la peine de mort.

● Jawad al-Chlaihawi précise également que 14.000 membres des familles sont détenus dans un centre près de Mossoul, arrêtés au moment de la bataille dans la ville, reprise à l’EI.

Actu17.