Isère : 3 enfants étaient régulièrement violés lors de «soirées privées familiales», 10 personnes mises en examen


Illustration Actu17 ©

Trois enfants ont été victimes de viols et d’agressions sexuelles à répétition. 10 personnes ont été interpellées et mises en examen. Certaines font partie de l’entourage des jeunes victimes, comme leur propre mère.

L’affaire est particulièrement sordide. Les gendarmes de Bourgoin-Jallieu et ceux du pôle criminel de Grenoble (Isère) ont interpellé 10 personnes après une minutieuse enquête, ouverte le 25 octobre dernier.

C’est par le récit de l’aîné d’une fratrie de trois enfants que les investigations ont débuté, en septembre dernier. Ce dernier qui est âgé de 10 ans, a expliqué à sa famille d’accueil qu’il subissait des viols et des agressions sexuelles de la part de sa mère et de son beau-père, et ce depuis plusieurs années.

L’enfant a également raconté que ses deux sœurs de 4 et 7 ans étaient elles aussi victimes des mêmes sévices. Un signalement a alors été effectué par l’aide sociale à l’enfance, au parquet de Bourgoin-Jallieu.

Une information judiciaire a été ouverte le 25 octobre et d’importantes investigations ont débuté raconte Le Dauphiné.


Transformés en « jouets sexuels » lors de « soirées privées »

« Les mois passant, le garçon mais également sa sœur de 7 ans, ont fait de nouvelles révélations à leurs éducateurs, instituteurs et à leurs interlocuteurs adultes, évoquant des sévices sexuels subis de manière régulière et répétée commis par d’autres personnes de leur entourage : mère, tante, oncle, grand-mère et des amis de la famille. Les faits se seraient déroulés entre l’été 2016 et fin 2018 à Bourgoin-Jallieu, et particulièrement à partir du moment où la mère des enfants s’était mis en couple avec cet individu » a raconté le procureur de la République de Grenoble, cité par le quotidien régional.

Le récit épouvantable des trois enfants n’a pas laissé de doutes aux enquêteurs. Ils ont décrit des scènes où ils étaient transformés en « jouets sexuels », lors de « soirées privées » où ils subissaient des actes sexuels, également entre eux, mais aussi sur le chien de la famille.

10 suspects interpellés, 7 ont été mis en examen

Ce lundi matin, 10 adultes âgés de 30 à 64 ans ont été interpellés, dont la mère des enfants et leur beau-père. Ces derniers qui évoluent « dans un milieu social défavorisé » selon le quotidien, ont tous été placés en garde à vue. Durant leurs auditions, ils ont d’abord nié les faits, avant de les reconnaître.

Sept d’entre-eux ont été mis en examen, cinq femmes et deux hommes, dont la mère, le beau-père, l’oncle et la grand-mère des trois enfants, et ont été ensuite placés en détention provisoire a annoncé le parquet.

Ils ont été mis en examen ce mercredi et ce jeudi pour viols, agressions sexuelles imposées, violences par personne ayant autorité, non assistance, corruption ou encore non dénonciation de mauvais traitement.

Les trois enfants placés sous protection judiciaire

Les trois autres mis en cause ont eux aussi été mis en examen pour « des faits de même nature ». Ils ont été placés sous contrôle judiciaire et ont interdiction d’entrer en contact avec les victimes, coauteurs ou complices.

Quant à aux trois victimes qui présentent un retard de « structuration mentale », elles ont été placées sous protection judiciaire.