🇮🇹 #Italie Interpellation d’un djihadiste prêt à se rendre en Belgique pour y commettre un attentat.

Illustration. (DR)

Selon les autorités italiennes qui ont annoncé l’arrestation ce samedi, Eli Bombataliev vivait à Foggia dans les Pouilles depuis 2012 et résidait dans un centre islamique où il tenait de temps à autre le rôle d’imam. L’enquête a début au printemps lorsque la police italienne a tenté de comprendre le parcours de radicalisation d’un jeune Tunisien arrêté pour apologie du terrorisme relate Sud Info.

Les investigations se sont élargies aux combattants étrangers de Daesh transitant par l’Italie et qui étaient aussi en relation avec des terroristes actifs en Syrie, dans d’autres pays européens ou dans le Caucase. L’objectif était notamment de remonter les filières de financement.

L’aide de la justice belge a été requise car Bombataliev avait des contacts avec un réseau de Tchétchènes présent sur notre territoire. Les contacts ont été maintenus jusqu’à récemment.

Une femme kamikaze

Les écoutes téléphoniques avec sa femme Marina Kachmazova (49 ans), une Russe installée à Naples, et avec deux jeunes Albanais endoctrinés ont achevé de convaincre de sa dangerosité. Il y estime que les Italiens d’animaux sont pires que les animaux.

Par un lent processus de persuasion, Eli Bombataliev avait entrepris de convaincre son épouse à devenir une Shahidka, une veuve noire capable de mener une attaque kamikaze avec une ceinture explosive. Lui-même indiquait être prêt à se sacrifier dès qu’on lui demanderait.

Marina Kachmazova a été expulsée d’Italie, ainsi que les deux frères albanais, 23 et 26 ans, pour des motifs de sécurité nationale.

http://bit.ly/2tZFyGi