Ivre et drogué au volant, le conjoint de la préfète d’Eure-et-Loir interpellé après une course-poursuite avec la police


Illustration Actu17 ©

Un policier affecté à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) a été interpellé après un accident de la circulation et une course-poursuite avec les forces de l’ordre. Le mis en cause est le compagnon de la préfète d’Eure-et-Loir, qui est depuis sur le départ.


L’affaire fait tâche. Les faits se sont produits le 17 novembre dernier mais ont été révélés par L’Écho Républicain cette semaine. Ce jour-là, un policier de la DGSI circulait au volant d’une voiture de la préfecture d’Eure-et-Loir. Il est accusé d’avoir provoqué un accident à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine) dans lequel des personnes auraient été blessées.

Le conducteur a pris la fuite et a traversé plusieurs communes avant d’être interpellé à Rueil-Malmaison. Il était sous l’emprise d’alcool au moment des faits. Placé en garde à vue, le policier a été déféré au tribunal de Nanterre. Le parquet, cité par le journal régional, a précisé que le mis en cause était poursuivi également pour « conduite en ayant fait l’usage de stupéfiants, mise en danger par violation manifestement délibérée, et défaut de maîtrise ».

La préfète va payer de sa poche le montant des dégâts

L’homme qui est aussi le compagnon de la préfète d’Eure-et-Loir, Fadela Benrabia, est convoqué devant la justice le 4 mai prochain à 9 heures pour être jugé. En l’attente, il a été placé sous contrôle judiciaire et a interdiction de prendre le volant. Interrogée par le quotidien, Fadela Benrabia a indiqué qu’elle était « profondément désolée de cette affaire » et qu’elle paierait de sa poche « les frais liés aux dégâts matériels ».

Cette dernière avait été nommée préfète d’Eure-et-Loir le 30 octobre 2019. Son départ a été acté en Conseil des ministres le 6 janvier dernier. Elle sera prochainement remplacée par Françoise Souliman, actuelle préfète de l’Ardèche.