Japon : 2 morts dont une enfant et 16 blessés dans une attaque au couteau à Kawasaki


(capture écran Google map)

Deux personnes dont une écolière de 12 ans ont été tuées ce mardi au Japon dans une attaque au couteau. L’assaillant est lui aussi décédé.

L’attaque s’est produite à 07h44 (heure locale, 23h44 heure de Paris) à Kawasaki (Japon), au moment où une file d’enfants attendaient leur bus scolaire. Une enfant de 12 ans et un homme de 39 ans ont succombé à leurs blessures, selon Kiyoshi Matsuda, directeur adjoint de l’hôpital Musashi Kosugi. L’homme serait le père de l’un des enfants qui était sur place.

16 autres personnes ont été blessées, notamment « une femme d’une quarantaine d’années et trois filles, âgées de 6 ans, souffrent de graves blessures, principalement au niveau de la tête et du cou », a indiqué aux médias locaux Takehito Otsubo, le directeur adjoint de l’hôpital où elles ont été admises.

L’agresseur s’est suicidé

L’assaillant présumé a été arrêté. Âgé d’une cinquantaine d’années, il venait de retourner son arme contre lui, se blessant gravement. Il est décédé des suites de ses blessures selon les médias japonnais. La police a retrouvé deux couteaux sur le lieu des faits.

Selon le témoignage d’un père, l’agresseur est monté dans le bus pour s’en prendre aux occupants. « Je vais vous tuer ! », a-t-il hurlé lors de l’attaque.


En visite au Japon, Donald Trump a réagi

« C’est un cas vraiment atroce. Je ressens une grande colère. Je présente mes sincères condoléances aux victimes et espère que les blessés vont se rétablir rapidement », a réagi le Premier ministre japonnais Shinzo Abe. Donald Trump qui se trouvait à bord d’un navire militaire japonais au dernier jour de sa visite d’État dans l’archipel a lui aussi réagi à cette attaque : « Tous les Américains sont au côté du peuple japonais et pleurent pour les victimes et leurs familles. »

Les circonstances de l’attaque et les motivations de l’agresseur restent floues à ce stade. Le Japon dispose d’une législation de contrôle des armes très stricte, ainsi qu’un taux de criminalité relativement faible. Les tueries de masse de ce type y sont rares.