La cargaison de masques de protection respiratoire cachait 14 kg de cocaïne, dans le tunnel sous la Manche


14 kg de cocaïne étaient dissimulés dans un chargement de masques respiratoires de type FFP2. (photo Twitter / Home Office UK)

Les trafiquants de drogue rivalisent d’ingéniosité pour tenter de faire passer leur marchandise, malgré la fermeture des frontières et les contrôles du confinement liés à la pandémie de Covid-19.

Les agents du Home Office du Royaume-Uni ont fait une découverte très particulière mardi soir dans une camionnette en provenance de Calais (Pas-de-Calais), qui circulait dans le tunnel sous la Manche. Ils ont procédé au contrôle de son chauffeur polonais ainsi que de sa cargaison.

Les trafiquants « adaptent leurs méthodes »

Dans les cartons de masques de protection respiratoires d’une norme équivalente à FFP2, les trafiquants avaient dissimulé pas moins de 14 kg de cocaïne. La valeur marchande de la drogue est estimée à plus d’un million d’euros.

« Nous savons que certains groupes ont du mal à transporter leurs marchandises et adaptent leurs méthodes », a déclaré Lynne Owens, directrice générale de la National Crime Agency (NCA), mercredi lors d’une conférence de presse, rapporte The Independant.

« Les réseaux criminels essaient d’exploiter l’épidémie de coronavirus pour leur propre profit, mais la Border Force et la National Crime Agency travaillent ensemble pour les arrêter », s’est félicitée la Home Office dans une publication sur Twitter.

Une baisse de la délinquance

Les données provisoires des 43 forces de police régionales d’Angleterre et du pays de Galles montrent que la criminalité globale a baissé de 28 % au cours des quatre semaines précédant le 12 avril, par rapport à la même période l’an dernier, précise le quotidien britannique.

Toutefois, le territoire fait face à une augmentation du nombre de violences graves, selon les données chiffrées de la dernière semaine. Une information qui préoccupe les autorités, a déclaré Sara Glen, responsable adjointe de la NCA. Au Royaume-Uni, 10% des policiers et du personnel sont actuellement absents pour cause de maladie ou de placement en quarantaine.