La France affiche l’un des taux de suicide les plus élevés d’Europe.


Illustration. (Shutterstock)

Le suicide « endeuille en moyenne sept proches et impacte plus de vingt personnes », indique Santé Publique France. Par ailleurs, « il est démontré que le risque de suicide augmente significativement dans l’entourage d’une personne suicidée », selon l’agence sanitaire.

Ce mardi, à l’occasion de la Journée nationale de la prévention du suicide, des chiffres alarmants ont été publiés. En France, plus de 7% des adultes ont tenté de se suicider au moins une fois au cours de leur vie, selon une étude parue dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) de l’agence.

Des facteurs liés aux comportements suicidaires

Plusieurs facteurs sont associés aux comportements suicidaires. Les plus courant sont « les situations financières difficiles, le fait d’être célibataire, divorcé ou veuf, l’inactivité professionnelle ainsi que les événements traumatisants (décès ou maladie d’un proche, notamment pendant l’enfance ou l’adolescence),  un climat de violence familiale et le fait d’avoir subi des violences sexuelles », selon cette même source.

Plus de tentatives chez les femmes, plus suicides effectifs chez les hommes

Selon l’étude basée sur 25 000 personnes interrogées, 9,9% des femmes disent avoir commis une tentative de suicide, alors que seuls 4,4% déclarent être passés à l’acte. Pourtant, il y a plus d’hommes que de femmes qui meurent de suicide.