🇫🇷 La France va accueillir une partie des migrants du Lifeline a annoncé Emmanuel Macron.

par Y.C.
Le Lifeline va accoster à Malte avant que les 233 migrants soient repartis dans plusieurs pays.

La France sera un des six pays européens à accueillir des migrants qui se trouvent sur le navire humanitaire Lifeline, bloqué au large de Malte, a annoncé ce mardi le président français Emmanuel Macron, en déplacement à Rome.

Le navire humanitaire affrété par l’ONG allemande Lifeline transporte 233 migrants. Il s’agira de « quelques dizaines d’individus par pays » d’accueil a indiqué le chef de l’État lors d’une conférence de presse, où il a critiqué l’ONG Lifeline qui selon lui « a agi contre toutes les règles ».

« On ne peut pas accepter durablement cette situation car au nom de l’humanitaire cela veut dire qu’il n’y plus aucun contrôle. À la fin, on fait le jeu des passeurs en réduisant le coût du passage pour les passeurs. C’est d’un cynisme terrible » a déclaré Emmanuel Macron.

« L’Europe peut prendre sa part mais elle ne peut pas prendre plus que sa part », a-t-il poursuivi. « Cette jeunesse part car elle n’a plus d’espoir ». « Nous serons là pour être à la hauteur de nos principes mais sans dire que tout est possible et que l’Europe est un nouvel eldorado ».

Malte a accepté de recevoir le navire qui était bloqué depuis plusieurs jours, après le refus de l’Italie. Les migrants seront donc repartis dans plusieurs pays, dont la France, le Portugal mais aussi l’Italie.

L’Italie avait déjà refusé d’accueillir un autre navire, l’Aquarius, il y a quelques jours. Ce dernier transportait 629 migrants. L’Espagne l’a finalement accueilli. La France de son côté s’était dite prête à accueillir des migrants de l’Aquarius « qui répondraient aux critères du droit d’asile ».

Actu17.