La Légion d’honneur retirée à Claude Guéant après sa condamnation à de la prison ferme


Claude Guéant (photo wikimedia)

Claude Guéant, ministre de l’Intérieur (2011-2012) sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy, avait été définitivement condamné à deux ans de prison ferme pour détournement de fonds publics en janvier dernier.

Ce mardi, le grand chancelier de la Légion d’honneur a publié un arrêté du 17 mai au Journal officiel qui fait état de sa décision d’exclure l’ancien haut fonctionnaire Claude Guéant, de l’ordre de la Légion d’honneur et de l’ordre national du Mérite.

Une décision qui fait suite à sa condamnation dans l’affaire des primes en liquide de la place Beauvau, que l’ancien ministre de l’Intérieur avait touchées indûment entre 2002 et 2004. En deux ans, 210 000 euros avaient été prélevés sur les frais d’enquête et de surveillance (FES) des policiers. Des primes en espèces utiles aux policiers de terrain, supprimées depuis cette affaire.

Condamné en janvier dernier, Claude Guéant se voit privé de son titre de chevalier de la Légion d’honneur obtenu le 10 mars 1992, qui lui avait été décerné par la Grande Chancellerie de la Légion d’honneur. Il perd également son titre de commandeur de l’Ordre national du Mérite, reçu le 9 mai 2001 alors qu’il était préfet de la région Bretagne.