🇫🇷 La manifestation des «gilets jaunes» dégénère à Troyes : plusieurs policiers blessés, l’un gravement.

par Y.C.
(Capture écran vidéo L'Est éclair)

Des violences urbaines ont éclaté ce samedi en fin de journée à Troyes (Aube) en marge d’une manifestation des « gilets jaunes ». Un policier a été gravement blessé après avoir reçu un pavé sur la jambe et s’est vu prescrire 45 jours d’ITT.

De violents incidents se sont déroulés à Troyes ce samedi. Vers 17h30, une bande d’individus s’en sont pris à l’hôtel de ville mais également au mobilier urbain. Les casseurs ont décelé les pavés des trottoirs et les ont jetés sur les policiers qui se trouvaient dans la cour de la mairie, ainsi que sur les voitures.

Plusieurs individus ont tenté de faire céder les grilles de l’hôtel de ville et ont été repoussés par les policiers qui ont fait usage de gaz lacrymogène.

Trois personnes ont été interpellées dans ces affrontements alors que d’autres individus avaient bloqué la circulation rue de la République détaille L’Est éclair.

4 policiers blessés

Durant les affrontements qui se sont déroulés dans la soirée at Troyes, quatre policiers ont été blessés selon le syndicat Alliance Police Nationale, qui précise que l’un a reçu un pavé sur la jambe et présentait une fracture ouverte au tibia.

Conduit d’urgence à l’hôpital, le fonctionnaire s’est vu attribuer 45 jours d’ITT (incapacité totale de travail).

(Photo Alliance Grand-Est)

La préfecture envahie et le personnel molesté

Le maire de Troyes François Baroin, s’est exprimé après ces violences et a évoqué des « débordements inacceptables », expliquant que la préfecture de l’Aube a été envahie et des membres du personnel préfectoral molestés.

« Je tiens à condamner avec la plus grande fermeté les violences qui se sont déroulées pendant plusieurs heures à Troyes, au sein puis en marge de la manifestation des gilets jaunes » a-t-il écrit dans un communiqué.