La police des polices enquête sur 48 faits de violences commis sur des Gilets Jaunes.

Illustration Actu17 ©

L’IGPN a été saisie ou s’est saisie, selon les cas, de 48 enquêtes sur des faits présumés de violences volontaires sur des manifestants.


Ces enquêtes visent précisément à faire la lumière sur des soupçons de violences illégitimes commises par des policiers, contre des Gilets Jaunes.

Des blessures et des mutilations

Car depuis le début du mouvement social, le 17 novembre dernier, nombreux ont été les témoignages – parfois sous forme de vidéos – de manifestants blessés, voire mutilés. Souvent, les mutilations sont les conséquences de tirs avec des Lanceurs de Balles de Défense (LBD 40) ou de l’usage de grenades de désencerclement.