🇫🇷 La présence d’enfants armés dans un clip de rap marseillais crée la polémique.

par Y.C.

Le rappeur marseillais Elams y fait l’apologie du crime et du narcotrafic.

C’est un clip intitulé « Billet » et publié le 18 juin sur Youtube qui a mis le feu aux poudres. Dans cette vidéo d’une durée d’environ 3 minutes, tournée au Bas-Vernet à Perpignan, on peut y voir des mineurs dont un enfant de 5 ans environ brandir des armes.

Le Procureur de la République saisi

Une plainte a été déposée par le syndicat de policiers France police-Policiers en colère. Selon Michel Thooris, secrétaire général du syndicat : « L’enfant en bas-âge est incité à commettre un crime ou un délit. Mais le plus choquant ce sont les paroles associées à ces images qui disent : ‘J’ai un contact, j’récupère une kalash, voiture volée, baisse la vitre que j’les canarde, on brûle ton corps, on le jette dans un canal, une rafale dans la tête et on s’arrache’. Le chanteur fait l’apologie des gangs et du narcotrafic de la cité phocéenne et puis il y a ces propos qui visent plus particulièrement notre institution, en l’espèce ‘Fuck la police’. »

Le syndicaliste poursuit : « On voit qu’il y a des moyens, voire une société de production, derrière ce film et l’enquête déterminera les responsabilités des uns et des autres. On n’a rien contre le rap mais on s’insurge contre ces adultes qui instrumentalisent la jeunesse de France pour qu’elle haïsse la police. Et puis cette mise en scène rappelle les codes de communication utilisés par plusieurs organisations terroristes ».

Une enquête devrait être ouverte prochainement, si le Parquet décidait de poursuivre, relate L’Indépendant.

Actu17.