La présidente de la cour d’assises de Versailles agressée à son domicile


Illustration. (Shutterstock)

La présidente de la cour d’assises de Versailles (Yvelines) a été agressée ce lundi matin à son domicile. Les auteurs ont pris la fuite.

C’est la ministre de la Justice Nicole Belloubet qui a évoqué cette agression, à la mi-journée ce lundi, sur Twitter. La présidente de la cour d’assises de Versailles a été agressée par plusieurs individus dans la matinée, alors qu’elle se trouvait à son domicile a précisé le porte-parole du ministère de la Justice, Youssef Badr.

« J’apprends avec indignation et émotion l’agression de la présidente de la cour d’assises de Versailles. Toutes les forces de l’ordre sont mobilisées pour retrouver les auteurs », a écrit Nicole Belloubet, ajoutant : « Tout mon soutien à la magistrate, à sa famille et à la communauté judiciaire de Versailles ».

Un tir au visage

Magalie Tabareau, 54 ans, qui est l’une des présidentes de la cour d’assises des Yvelines à Versailles a été agressée chez elle à Nézel (Yvelines) par deux individus qui ont sonné à sa porte explique Le Parisien. Les deux agresseurs lui ont alors tiré dessus, au visage, avec ce qui serait un flashball, avant de prendre la fuite.

Enquête pour tentative d’homicide

La victime a été conduite à l’hôpital. Son état de santé n’a pas été communiqué pour l’heure mais son pronostic vital n’est pas engagé. Une enquête a été ouverte pour « tentative d’homicide sur magistrat » et confiée à la section de recherches de Versailles. Selon une source proche de l’enquête citée par le journal francilien, la présidente de la cour d’assises était clairement « visée lors de cette agression ».

« C’est aussi lâche qu’insupportable. J’espère qu’elle se remettra vite. Nous pensons fort à elle ainsi qu’à ses collègues », a écrit pour sa part Youssef Badr.