🇫🇷 La santé d’un détenu coûte 5.000 euros par an selon le rapport du Sénateur Antoine Lefèvre.

par Y.C.
Illustration Actu17 ©

Antoine Lefèvre, rapporteur des crédits de la mission justice au sein de la commission des finances du Sénat, a remis un rapport sur la santé des détenus mettant en exergue le coût de leur prise en charge.

● Le rapporteur a rendu son rapport sur la santé des détenus dans les prisons françaises. Le Sénateur a visité plusieurs maisons d’arrêt, comme Fresnes, Sequelin ou Laon et a pu dresser un constat.

● Dans sa ville de Laon, le Sénateur a pu conclure : « À Laon, les choses se passent généralement bien. Il y a un siège de dentiste, des consultations d’ophtalmo. L’unité de soins est détachée dans la prison mais dépend de l’hôpital. Cela fonctionne ».

● Mais en règle générale, c’est le coût de la prise en charge des détenus qui est deux fois supérieur à celui d’un patient normal. Les soins pour un détenu s’élèvent à 5.000 euros par an contre 2.475 euros pour un patient sous le régime général.

Le Sénateur l’explique : « Cela coûte cher, c’est d’autant plus vrai lorsqu’une intervention chirurgicale est programmée et qu’au dernier moment la personne incarcérée refuse de sortir. La mobilisation des médecins, d’une escorte de police coûte. Sur les 170 lits des unités hospitalières sécurisées 66 % sont occupés. Un chiffre qui tombe à 50 % dans certaines unités. »

● Quant aux détenus âgés ou en fin de vie, rares sont les maisons de retraite qui acceptent ce type de patient.

● La désertification médicale toucherait aussi les prisons. Antoine Lefèvre propose toutefois des solutions comme celle de la télémédecine qui pourrait concerner aussi le personnel pénitentiaire qui, dans certains cas, n’a pas eu de suivi médical depuis plus de six ans, malgré leurs conditions de travail.

La télémédecine, selon le Sénateur, serait de pouvoir multiplier les consultations dans plusieurs lieux d’incarcération avec un seul médecin rapporte l’L’Aisne Nouvelle.

Actu17.