La voiture d’une députée LREM de Dordogne et celle de son mari ont été incendiées.

(photos Wikipedia / montage Actu17)

L’incendie serait volontaire et s’est produit ce samedi soir vers 23 heures.


La voiture de Jacqueline Dubois, députée La République en marche (LREM) de Dordogne, et celle de son mari, ont été incendiées hier soir. Les deux véhicules étaient stationnés devant le domicile du couple.

« Je m’en suis rendu compte en éteignant la lumière en me couchant. J’ai vu une lueur à l’extérieur qui filtrait par les volets. Et en ouvrant les volets, j’ai découvert l’incendie » a raconté la députée à franceinfo ce dimanche matin, précisant qu’elle « n’accuse pas les Gilets jaunes ».

Jacqueline Dubois a expliqué qu’elle faisait la différence entre les Gilets jaunes qui avaient des revendications, et ceux qui cherchaient « à mettre le chaos ».

Une enquête a été ouverte et confiée à la brigade de recherche de la gendarmerie de Sarlat.

Un autre député LREM pris pour cible samedi

Le président du groupe LREM à l’Assemblée nationale a évoqué les faits sur Twitter dans la nuit. « Une nouvelle fois, une députée de notre groupe, Jacqueline Dubois (Dordogne), victime d’une agression. Sa voiture et celle de son mari incendiées il y a une heure devant leur domicile. Condamnation sans réserve et pensées amicales à notre collègue » a-t-il écrit.

Ce samedi, la permanence d’un autre député LREM, Marc Delatte, avait été dégradée et taguée, à Chauny (Aisne).