🇫🇷 L’agresseur du jeune Marin condamné à 7 ans et demi de prison.

par Y.C.
Marin garde de lourdes séquelles de son agression en novembre 2016. (Capture écran France 3)

La Cour d’assises des mineurs a rendu son verdict ce vendredi soir : l’agresseur du jeune Marin a été condamné à 7 ans et demi de prison. Il encourait une peine maximale de 15 ans de réclusion.

Il était poursuivi pour « violences avec usage ou menace d’une arme suivie de mutilation ou infirmité permanente ». L’accusé, âgé de 17 ans au moment des faits, avait violemment agressé Marin à coups de béquille le 11 novembre 2016 à Lyon. Ce jour là, Marin défendait un couple dans la rue qui s’embrassait et qui était pris à partie.

Marin a frôlé la mort, a souffert de douleurs intenses comme l’a raconté sa mère sur la page Facebook de soutien au jeune homme. La victime a du suivre une lourde rééducation. Marin garde de très lourdes séquelles neurologiques et motrices des suites de cette agression.

L’excuse de minorité a été retenue, réduisant la peine maximale de moitié

Les débats, débutés mercredi devant la Cour d’assise des mineurs, se sont tenus à huis clos. L’excuse de minorité a été retenue pour l’accusé, réduisant de moitié la peine maximale encourue, soit quinze 15 ans de réclusion, contrairement à ce qui avait été réclamé plus tôt par l’avocat général et les parties civiles.

Marin et ses parents qui l’entouraient étaient consternés à l’annonce du verdict rapportent plusieurs journalistes présents sur place.

Le coupable était déjà connu des services de police

L’auteur des faits, un adolescent de 17 ans était déjà connu des services de police au moment des faits, connu pour ses addictions à l’alcool et au cannabis et aux parcours familial et scolaire chaotiques, a reconnu ce jeudi, dans un échange avec Marin, avoir « détruit la vie » de la victime.

Actu17.