🇳🇱 LaHaye : Slobodan Praljak jugé pour crime de guerre s’est suicidé au cyanure.

par Y.C.

Le Parquet a indiqué que le poison avait provoqué sa mort par insuffisance cardiaque.

Les résultats de l’autopsie de Slobodan Praljak ont été rendus publics. Une grande concentration de cyanure de potassium a été détectée dans son sang. Dans un communiqué, le Parquet a précisé : « Les résultats préliminaires des analyses toxicologiques ont montré que M. Praljak avait une forte concentration de cyanure de potassium dans le sang. Cela a provoqué une insuffisance cardiaque, soupçonnée d’être la cause de sa mort ».

Un suicide en direct

Alors que le juge prononçait sa condamnation en appel, Slobodan Praljak, accusé de crime de guerre durant le conflit croato-musulman de 1993 à 1994, s’était suicidé en plein tribunal en avalant du poison qui s´est avéré être du cyanure.

Slobodan Praljak, ex-haut responsable des forces croates de Bosnie, âgé de 72 ans, a été jugé en appel, par le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie (TPIY) de La Haye pour crime de guerre.

Une condamnation confirmée en Appel

La condamnation à 20 ans de réclusion prononcée en première instance avait été confirmée. À l’énoncé du verdict, Slobodan Praljak s’était levé et avait crié : « Pradljak n’est pas un criminel, je rejette votre verdict » et, tout en restant debout, avait avalé du poison contenu dans une petite fiole.

L’audience avait été suspendue et Slobodan Praljak avait été transporté à l’hôpital où il était décédé quelques heures plus tard relate Le Point.

Actu17.