Landes : Un militaire décède lors d’un entrainement à Biscarrosse


Un hélicoptère Caiman NH 90 au salon aéronautique de Valence, le 26 juin 2018. (Illustration/Serge Goujon/Shutterstock)

Un militaire est mort dans un accident qui s’est produit ce mercredi après-midi au Centre d’essais de lancement de missiles de Biscarrosse (Landes). Un second militaire a été grièvement blessé.

Le drame s’est produit vers 16 heures lors d’un entrainement sur le site du Centre d’essais de lancement de missiles de Biscarrosse, dans les Landes, rapporte Sud-Ouest. Un militaire a perdu la vie durant un exercice d’hélitreuillage.

Le ministère des Armées a confirmé dans la soirée le décès du sergent Pierre Pougin, qui était Sauveteur plongeur héliporté de l’Escadron d’hélicoptères 1/67 « Pyrénées » de la base aérienne 120 de Cazaux (Gironde). Il participait à un entraînement de mission de sauvetage (« Search and Rescue ») précise la ministre des Armée Florence Parly dans un communiqué.

Un second militaire a été gravement blessé et a été pris en charge par les secours. Il s’agit d’un infirmier du Service de santé des armées affecté à l’antenne médicale de Cazaux.

Les circonstances de l’accident restent à déterminer

Le drame s’est produit au cours d’un entraînement à la mission permanente de « Search and Rescue » réalisé par un modèle Caracal de l’Escadron d’hélicoptères 1/67 « Pyrénées », à Biscarrosse. « Les deux militaires ont chuté au sol dans des circonstances qui restent à établir », mentionne le communiqué.


Deux enquêtes ont été ouvertes, l’une judiciaire et la seconde technique, afin de déterminer ce qu’il s’est exactement passé.

« J’ai appris avec une profonde tristesse le décès du sergent Pierre Pougin, lors d’un exercice de sauvetage en hélicoptère. J’adresse mon soutien à son frère d’arme, blessé », a écrit la ministre sur Twitter.

L’Armée avait déjà été frappée par un drame le 15 avril dernier, à Bouilh-Devant, près de Tarbes (Hautes-Pyrénées). Un hélicoptère du 5e Régiment d’hélicoptères de combat (RHC) de Pau, s’était écrasé. Deux militaires de 38 et 25 ans ont été tués et cinq autres blessés.