🇫🇷 L’application Sarahah accusée d’être à l’origine d’une nouvelle forme de harcèlement en ligne.

par Y.C.

Dès son arrivée en France début 2017, l’application Sarahah, de l’arabe littéraire « franchise » a conquis un bon nombre d’adolescents mais certains d’entre eux se trouvent harcelés.

Sarahah une messagerie anonyme

● Sarahah est une application téléphonique de messages anonymes. Zain al Abidin Tawfiq, diplômé en informatique et analyste dans une compagnie pétrolière, la conçoit en 2016. Cette application devait permettre à toute personne de dire les choses anonymement à une personne de son choix. Pour recevoir des messages, l’utilisateur doit se créer un compte. L’application va ensuite générer une adresse web personnalisée sur laquelle sont envoyés les messages. Quant à l’expéditeur, il peut adresser des messages sans avoir ouvert de compte, restant ainsi tout à fait anonyme.

Sarahah permet ainsi de « régler ses comptes », sans crainte de représailles. L’application est principalement accusée d’être le terreau d’une nouvelle forme de harcèlement en ligne. En effet, avec Sarahah, les personnes qui reçoivent des messages ne peuvent répondre car l’application n’est pas conçue pour. Le magazine américain Inverse pointe un autre danger, Sarahah est reliée à d’autres réseaux sociaux comme Snapchat et Instagram, ce qui constitue une porte d’entrée à la vie privée.

Le Progrès rapporte qu’une mère de famille a remarqué que le comportement de sa fille de douze ans était devenu subitement anormal. La mère a aussi constaté des griffures sur le bras de sa fille qu’elle a justifié par un différend avec « son amoureux ».

● Connaissant les codes d’accès au téléphone de sa fille, la mère a passé au crible les différentes applications. En découvrant l’application Sarahah, elle est tombée des nues. De nombreux messages violents figuraient dans le téléphone de l’adolescente comme des demandes de photos de nus et des insultes.

Actu17.