🇫🇷 #Laval Le conducteur fonce sur les policiers qui ouvrent le feu. L’auteur est recherché.

Illustration.

Après une course poursuite sur 4 kilomètres, le conducteur est parvenu à prendre la fuite. C’est lors d’un contrôle que ce dernier a foncé sur les policiers, qui ont ouvert le feu. Le suspect est recherché.

Un homme est activement recherché par la police, après une course poursuite dans la nuit de jeudi à vendredi dans les rues de Laval, vers 4h, quartier du Gué d’Orger et d’Avesnières, rive droite. Deux policiers ont ouvert le feu, ils ont tiré sur les pneus d’une voiture, une BMW, qui leur a foncé dessus. Le conducteur a pris la fuite.

Une course poursuite sur près de quatre kilomètres

Les policiers sont en patrouille quand ils croisent une voiture qui roule très vite boulevard Bertrand du Guesclin en direction de la rue de Bretagne. Ils demandent au conducteur et ses trois passagers de s’arrêter à un feu rouge. Mais lors du contrôle, le chauffeur fait marche arrière et manque d’écraser un policier, puis il prend la fuite.

D’autres policiers arrivent en renfort. S’en suit une course poursuite : boulevard du 8 mai 1945, rue du Gué d’Orger, rue du Ponceau puis rue de Provence. La voiture s’engouffre ensuite dans la rue de la Saintonge et se retrouve bloquée par un mur. Deux policiers s’approchent, et le conducteur leur fonce dessus. Les agents tirent trois fois avec leur arme et crèvent les pneus.

La voiture repart malgré tout, et s’immobilise un kilomètre plus loin, quai d’Avesnière.

Le conducteur recherché

Le conducteur prend la fuite à pied. Les trois passagers eux n’ont pas le temps : une jeune fille de 17 ans, et deux jeunes hommes de 19 ans, qui vivent dans la banlieue de Nantes. Ils affirment qu’ils ne connaissent pas le conducteur.

La jeune fille, mineure, a été remise à sa mère qui est venue la chercher. Les deux jeunes hommes sont repartis chez eux dans la banlieue de Nantes. La voiture a été placée sous scellé. Le conducteur risque d’être poursuivi pour refus d’obtempérer et mise en danger de la vie d’autrui. Ce vendredi soir, il n’a pas été arrêté.

Les policiers n’ont pas été blessés.

http://bit.ly/2usWgua