Le cardinal Barbarin écope de 6 mois de prison avec sursis pour non-dénonciation d’abus sexuels.

(capture écran Facebook)

Le cardinal Philippe Barbarin, 68 ans, a été reconnu coupable par le tribunal correctionnel de Lyon de « non-dénonciation » des agressions sexuelles pour lesquelles est accusé le père Preynat.


L’annonce du délibéré avait lieu ce jeudi matin, le cardinal Barbarin qui n’était pas présent a été condamné à six mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Lyon.

Ce dernier était poursuivi pour non-dénonciation d’agressions sexuelles sur mineurs commises dans les années 1970 et 1980 en banlieue lyonnaise par l’ancien aumônier scout, le père Bernard Preynat.

Neuf personnes étaient assises du côté des parties civiles, reprochant au cardinal de ne pas avoir prévenu la justice alors qu’il était informé du passé pédophile du prêtre Preynat.

Le parquet n’avait pas requis de peine de prison

La procureur n’avait pas requis de condamnation à l’encontre du cardinal Barbarin. « Les faits avant 2013 sont prescrits » et pour ceux après 2013, « l’infraction n’est pas constituée » avait-elle expliqué lors de son réquisitoire.

« Je ne vois pas de quoi je suis coupable […] Je n’ai jamais, ô grand jamais, cherché à cacher, encore moins à couvrir ces faits horribles » avait déclaré le cardinal au cours de l’audience il y a deux mois. Son avocat avait plaidé des « erreurs de gouvernance » mais pas « la moindre faute pénale ».