Le chef de l’EI, Abou Bakr al-Baghdadi s’exprime et appelle à poursuivre le «djihad».

par Y.C.

Abou Bakr al-Baghdadi, le chef de l’organisation EI a mis fin à près d’un an de silence ce mercredi soir. Ce dernier s’est exprimé dans un enregistrement de 54 minutes diffusée par l’agence de propagande de l’EI, mais également par des comptes Telegram pro-EI.

« Pour les moudjahidine (guerriers saints), l’ampleur de la victoire ou de la défaite ne dépend pas d’une ville volée ou de celui qui a la supériorité aérienne, des missiles intercontinentaux ou des bombes intelligentes » a expliqué Abou Bakr al-Baghdadi. Son dernier message audio datait de septembre 2017. Ce nouvel enregistrement intervient durant l’Aïd al-Adha, la fête musulmane qui marque la fin du grand pèlerinage à La Mecque.

Le chef de l’EI appelle les combattants de l’organisation a persévérer et n’a pas manqué de remobiliser les troupes, en utilisant des arguments religieux, alors même que l’EI a perdu la majorité de ses territoires en Syrie, mais également en Irak.

Un message récent

Dans son communiqué, Abou Bakr al-Baghdadi évoque notamment la crise diplomatique entre la Turquie et les États-Unis liée ainsi que l’arrestation d’un pasteur américain et l’arrivée des chiites au pouvoir en Irak. Le tout afin de démontrer que son message est récent.

Le chef de l’EI explique par ailleurs qu’il est nécessaire qu’une minorité des musulmans se sacrifie pour le bien des pays musulmans et appelle également tous les habitants de la péninsule arabique à se réveiller contre les « mécréants » Saoud, la famille royale d’Arabie saoudite.

« Ceux qui oublient leur religion, la patience, le djihad contre leurs ennemis et leur certitude dans la promesse du Créateur s’effondrent et tombent. Ceux qui s’y tiennent sont fiers et victorieux même après un certain temps » a également déclaré Abou Bakr al-Baghdadi, ajoutant que « ceux qui frappent au Canada ou en Europe (…) vaudront 1000 opérations sur zone [irako-syrienne] ».

Un message audio diffusé au lendemain d’une importante attaque terroriste en Afghanistan ce mardi, menée durant six heures à Kaboul par des djihadistes de l’EI. L’organisation terroriste a indiqué dans sa revendication que la cible était « le palais présidentiel ».

Actu17.