Le commissariat de Fontainebleau tombe en ruine, les policiers manifestent


Un faux plafond du commissariat qui était gorgé d'eau a été retiré. (DR)

Des policiers ont manifesté ce vendredi à Fontainebleau (Seine-et-Marne) pour protester contre l’état délabré et vétuste de leur commissariat, qui tombe en ruine.

Inondations, infiltrations, des plafonds rongés par l’humidité… C’est le quotidien des policiers de Fontainebleau qui travaillent dans des conditions particulièrement dégradées. Leur commissariat situé place de la République, qui est un ancien hôtel particulier, se trouve dans un état catastrophique.

Les fortes pluies de la semaine dernière n’ont rien arrangé. Les sapeurs-pompiers sont intervenus ce samedi pour placer une bâche sur le toit du bâtiment et ainsi empêcher l’eau de s’infiltrer au 2ème étage. Les policiers ont été contraints de déplacer leur matériel tandis que des techniciens ont retiré un faux plafond rempli d’eau. Un bureau au 3ème étage a aussi été fermé.

L’intervention des pompiers le week-end dernier. (DR)

« On commence à avoir peur parce que le bâtiment se fissure »

Un policier de ce commissariat a été interrogé par BFMTV, et raconte qu’une partie du mur d’enceinte s’est effondré il y a quelques mois : « En janvier, il y a une partie du mur d’enceinte, là où se trouvaient les véhicules des fonctionnaires de police qui s’est écroulé. Actuellement depuis les dernières pluies on a des inondations dans les locaux, on a été obligé de fermer deux bureaux en plus ».

« On commence à avoir peur parce que le bâtiment se fissure. On se demande s’il est vraiment sûr pour les personnes qui travaillent ici mais aussi pour les personnes qu’on accueille, que ce soit les personnes qui sont en garde à vue, appelées pour des auditions, pour les plaignants qui viennent au commissariat ou actuellement qui viennent faire des procurations pour les élections », a poursuivi le fonctionnaire.

L’État n’a pris aucune décision

Du côté de la mairie, un terrain a été proposé sur l’emprise de l’actuel hôpital, pour qu’un nouveau commissariat soit construit. La mairie d’Avon, une commune voisine, a également proposé un terrain au niveau de la gare de Fontainebleau-Avon. Mais pour l’heure, l’État n’a pris aucune décision.

Pour montrer leur ras-le-bol, près de 200 policiers ont manifesté à Fontainebleau à la mi-journée ce vendredi, à l’appel du syndicat Alliance Police Nationale.