États-Unis : Le FBI découvre des têtes cousues sur d’autres corps et des seaux remplis de membres


Illustration. (Shutterstock)

La macabre découverte a été faite dans un laboratoire à l’hygiène déplorable.

Des têtes cousues sur d’autres corps, des membres découpés entreposés dans des seaux… Le FBI a mis au jour une véritable maison de l’horreur durant la perquisition du Centre de ressources biologiques (BRC) de Phoenix en Arizona (États-Unis). L’affaire a été rendue publique récemment mais remonte à l’année 2014, relate Newsweek.

Scènes d’horreur

Les employés de ce centre, destiné à recueillir les corps de défunts réservés à la science, étaient soupçonnés de revendre des membres humains. Mais la perquisition a révélé un trafic qui va beaucoup plus loin dans l’horreur.

Les policiers ont découvert, entre autres expériences morbides : la tête d’une femme cousue sur le corps d’un homme, des têtes entassées avec des bras et des jambes dans des seaux, une glacière remplie d’organes génitaux masculins…

Une hygiène déplorable

Les constatations faites sur place et consignées dans la procédure ont de quoi donner la nausée. Les policiers y décrivent la présence de têtes infectées, de flaques de sang et de liquides biologiques jonchant le sol d’une chambre froide.


Stephen Gore, le responsable du centre, a été condamné au pénal à un an de prison et quatre ans de probation pour « contrôle illégal d’une entreprise ». Mais des familles de défunts, dont les corps ont transité par ce centre, ont entamé une procédure en se portant parties civiles. Un nouveau procès doit avoir lieu prochainement.