Le gardien de but de l’AS Nancy Lorraine Baptiste Valette mis en examen pour viol


L'ancien gardien de but du Nîmes Olympique et actuel portier de l'AS Nancy Lorraine, Baptiste Valette, a été mis en examen. (photo Facebook)

Accusé de viol de la part d’une jeune femme de 18 ans, le gardien de but de l’AS Nancy Lorraine Baptiste Valette (Ligue 2), a été mis en examen ce lundi et placé sous contrôle judiciaire.

Il avait été placé en garde à vue dans la nuit de samedi à dimanche, Baptiste Valette a été mis en examen pour « viol par personne en état d’ivresse manifeste » et placé sous contrôle judiciaire ce lundi a indiqué le parquet dans un communiqué.

L’homme âgé de 27 ans est accusé d’avoir violé une jeune femme de 18 ans au cours d’une soirée en boite de nuit à Nancy (Meurthe-et-Moselle). Le footballeur de l’ASNL « a reconnu (…) avoir eu un rapport sexuel avec la plaignante » mais explique qu’il était « consenti » a précisé le procureur de la République François Pérain.

La plaignante affirme avoir subi un rapport sexuel imposé

La nuit des faits présumés, la plaignante a appelé par téléphone l’un de ses amis vers 04h20 pour lui expliquer ce qu’il venait de se passer. Ce dernier a alors contacté la police. Les forces de l’ordre se sont alors rendues sur place, à proximité de la boite de nuit l’Arq, située 13 Rue Héré, non loin de la place Stanislas à Nancy (Meurthe-et-Moselle).

Avec la description du suspect, les fonctionnaires ont interpellé le footballeur qui avait plus d’un gramme d’alcool dans le sang selon L’Équipe. La victime présumée, décrite comme légèrement alcoolisée, a indiqué aux enquêteurs qu’elle avait rencontrée l’homme de 27 ans dans la boite de nuit.


Plus tard dans la soirée, elle est sortie fumer une cigarette et a été rejointe par le footballeur qui l’aurait amenée dans un endroit isolé. C’est à ce moment-là qu’il lui aurait imposée un rapport sexuel. Pour se débattre, la jeune femme se serait défendue en donnant des coups de coude à M. Valette. Elle a ensuite été prise en charge par les secours.

L’ASNL a réagi dans un communiqué

L’AS Nancy Lorraine a réagi à la situation de son joueur dans un court communiqué sur son site internet. « Le club fait pleine et entière confiance à la justice pour faire toute la lumière sur les accusations graves portées à son encontre », peut-on lire.