Le «hacker» franco-israélien Ulcan sera jugé aux assises pour son canular qui a fait un mort


Grégory Chelli, alias Ulcan. (Youtube)

Grégory Chelli, plus connu sous le pseudonyme Ulcan, est soupçonné par la justice d’avoir provoqué la mort du père d’un journaliste en 2014.

Âgé de 36 ans et vivant en Israël depuis le 31 décembre 2013, le « hacker » Ulcan est renvoyé aux assises, apprend-on ce mardi. Il fait l’objet d’une demande d’extradition depuis le mois de juillet 2015.

Selon l’ordonnance du juge d’instruction, Grégory Chelli est poursuivi pour « violences volontaires avec préméditation ayant entraîné la mort sans intention de la donner » et nombre d’autres délits liés à des canulars téléphoniques qui visaient d’autres journalistes et leur entourage.

Le père d’un journaliste décède après un canular

Administrateur du site « ViolVocal », Grégory Chelli avait entre autres pris pour cible les parents de Benoît Le Corre, journaliste à Rue89. En 2014, il leur avait fait croire que leur fils était décédé, en représailles à l’un de ses articles consacré à Ulcan.

Trois jours plus tard, il avait provoqué l’intervention d’une vingtaine de policiers à leur domicile, à 4h30 du matin. Pour ce faire, il avait appelé les autorités en se faisant passer pour un forcené retranché qui avait tué sa femme et son bébé, et leur avait communiqué l’adresse des parents du journaliste.


Le père du journaliste avait été victime d’un infarctus quatre jours plus tard, relate Le Parisien. Il avait fini par décéder des suites de cette épreuve un mois et demi après.