🇫🇷 Le mentor des frères Kouachi, Djamel Beghal, sera libéré le 16 juillet. Que va-t-il devenir ?

par C. Laudercq et R. Lefras

Djamel Beghal, 52 ans, est considéré comme un symbole de l’islamisme. Il sera libéré de prison le 16 juillet prochain. Sera-il expulsé de France alors qu’il n’a plus la nationalité française ? Rien n’est sûr.

L’homme termine de purger une seconde peine de 10 ans de prison pour un projet d’évasion en 2010 de Smaïn Aït Ali Belkacem, ancien du Groupe islamique armé algérien (GIA) condamné à perpétuité pour l’attentat à la station RER Musée d’Orsay en 1995 à Paris.

Déclaré expulsable depuis 2007, l’homme est dans le viseur de la justice française depuis le milieu des années 1990. En 2005, il avait été condamné à 10 ans de prison pour association de malfaiteurs à visée terroriste.

« Si l’Algérie n’en veut pas, il sera assigné à résidence »

Djamel Beghal sera-t-il expulsé en Algérie ? « Nous travaillons avec les Algériens pour qu’ils accueillent Beghal qui n’a plus la nationalité française », mais « si l’Algérie n’en veut pas, il sera assigné à résidence », a indiqué la garde des Sceaux, Nicole Belloubet.

Le détenu est favorable à cette option selon son avocat Bérenger Tourné.

L’expulsion vers l’Algerie ne peut se faire qu’avec l’accord du pays de renvoi. La France peut par ailleurs faire l’objet d’un recours auprès de la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH) si l’homme renvoyé venait à faire l’objet de traitements inhumains ou dégradants, ce qui représente un obstacle supplémentaire.

Djamel Beghal avait obtenu la nationalité française après un mariage. Il est né en Algérie. L’homme avait été condamné en 2005 après des passages quatre ans plus tôt en Afghanistan, au Pakistan ou à Londres et après avoir reconnu avoir été mandaté par un proche de Ben Laden pour préparer un attentat contre l’ambassade et un centre culturel américains. Ce dernier s’était plus tard rétracté.

Considéré comme le mentor des frères Kouachi et d’Amedy Coulibaly

C’est à la prison de Fleury-Mérogis où Djamel Beghal a fait la connaissance de des frères Kouachi et d’Amedy Coulibaly. L’homme est ensuite devenu leur « mentor », notamment du fait de sa « science religieuse ».

Libéré en 2009 et assigné à résidence, des photos montrerons qu’Amedy Coulibaly, le tueur de Montrouge et de l’Hyper Casher, s’est rendu chez lui. Djamel Beghal a de nouveau et arrêté en 2010 avant d’être incarcéré.

Le jour de sa libération, Djamel Beghal aura effectué près de 17 ans de détention dans les prisons françaises.

Actu17.