Le président d’Interpol soupçonné de corruption par les autorités chinoises.

par Y.C.
Meng Hongwei, président d’Interpol, disparu depuis fin septembre.

L’homme est porté disparu depuis fin septembre, lorsque son avion a atterri en Chine.

Le président d’Interpol, Meng Hongwei, avait été interpellé lors de son arrivée en Chine, après son départ de Stockholm. D’après des sources concordantes obtenues par Le Parisien, le haut-fonctionnaire serait soupçonné de corruption par les autorités de son pays d’origine.

Favoritisme pour un marché public

Le président d’Interpol, âgé de 64 ans, serait précisément suspecté d’avoir favorisé une société spécialisée dans la lutte contre la cybercriminalité, pour l’obtention d’un marché.

Des relations tendues avec le président

Toutefois, toujours selon le quotidien régional, plusieurs sources se demandent si Meng Hongwei n’aurait pas fait les frais de tensions apparues entre lui et Xi Jinping, le chef d’État chinois. Tous deux étaient considérés comme proches avant que leurs relations ne se détériorent.

Des menaces en Chinois

Son épouse, qui vit à Lyon (où se situe le siège d’Interpol, ndlr) avec les enfants du couple, avait signalé sa disparition à la police. La justice française a ouvert une enquête pour disparition inquiétante.

L’épouse, qui a reçu des menaces en Chinois par téléphone, bénéficie actuellement d’une protection policière.

Actu17.