🇫🇷 Le téléphone de Nordahl Lelandais localisé au même endroit que celui du militaire, la nuit de sa disparition.

par Y.C.
Capture écran Facebook

Le principal suspect dans l’affaire Maëlys a été placé en garde à vue ce lundi matin. Et pour cause, le téléphone du suspect a « borné » au même endroit que celui du militaire qui a disparu dans une nuit d’avril dernier. Autre élément important : les deux téléphones se sont même déplacés ensemble cette nuit là.

Arthur Noyer, caporal au 13e bataillon de chasseurs alpins a disparu dans la nuit du 11 au 12 avril 2017, après une soirée passée en boite de nuit à Chambéry. Les gendarmes avaient lancé un avis de recherche. Le militaire disparu était décrit comme « heureux et épanoui au sein de son bataillon » raconte Le Dauphiné. « Notre famille est soudée » précisait son père à ce même quotidien.

C’est vers 4 heures du matin ce 12 avril qu’Arthur Noyer a été aperçu pour la dernière fois, alors qu’il faisait du stop dans une rue de Chambéry, relate Le Dauphiné. Ce dernier avait passé une soirée en boite de nuit durant laquelle il avait perdu son téléphone portable. Avec l’aide de la police, son bien lui avait été restitué.

Le lendemain matin, Arthur Noyer, 24 ans, n’était pas présent à son poste. Une enquête pour « enlèvement et séquestration » avait été ouverte, une semaine plus tard.

Nordahl Lelandais était un habitué de la boite de nuit de Chambéry

Le téléphone de Nordahl Lelandais a « borné » au même endroit que celui du militaire la nuit de sa disparition selon une source proche de l’enquête citée par France 2. Selon la chaîne de télévision, les deux téléphones se sont même déplacés ensemble.

Autre précision, l’ex-petite amie du principal suspect de l’affaire Maëlys, affirme que ce dernier était un habitué de cette même boite de nuit à Chambéry, où Arthur Noyer a passé la soirée avant sa disparition.

Actu17.