🇫🇷 Le Touquet : Les CRS en charge de la protection de la villa d’E. Macron remplacés par des gendarmes «plus dociles» ?


Illustration Actu17 ©

Après de nombreuses plaintes de la part des policiers postés en faction devant la villa d’Emmanuel Macron, ils vont finalement être remplacés par des gendarmes mobiles.


Le 20 février prochain sonnera l’heure de la relève pour les policiers des Compagnies Républicaines de Sécurité (CRS) chargés de surveiller la villa d’Emmanuel Macron au Touquet (Pas-de-Calais). Il vont en effet être remplacés par des Gendarmes Mobiles.

Les riverains se plaignaient de « nuisances » causées par la présence policière

Les CRS chargés de la protection de la villa du couple présidentiel alertaient déjà depuis le mois d’août dernier sur leurs conditions d’emploi. Les fonctionnaires de police, au travers d’organisations syndicales, avaient alerté les médias sur les consignes contradictoires qu’ils devaient appliquer.

Alors que des riverains se plaignaient d’une présence policière trop visible et de « nuisances », consignes leur avaient été données de ne plus patrouiller avec leur fusil d’assaut ni gilet pare-balle lourd, de se faire plus discrets et de rester dans leurs véhicules.

Des gendarmes « plus dociles » ?

Tract Unsa-Police

Le syndicat UNSA-Police a publié un tract qui dénonce ce basculement de la gestion de la sécurité présidentielle au Touquet en supposant qu’il est dû à une plus grande « docilité » des militaires. En effet, même si policiers et gendarmes font désormais partie du Ministère de l’Intérieur, ces derniers ne peuvent prétendre à adhérer à un syndicat : statut militaire oblige.

Actu17.