Les 3 principaux syndicats de policiers annoncent un accord de revalorisation salariale avec le ministère de l’Intérieur.

par Y.C.

Les trois principaux syndicats de police du corps des gardiens de la paix et des gradés annoncent ce mercredi soir avoir trouvé un accord de revalorisation salariale avec le ministère de l’Intérieur.

Les syndicats Alliance Police Nationale, Unité SGP-FO et UNSA Police ont rencontré Christophe Castaner de nouveau ce mercredi alors que qu’ils avaient appelé à une journée de « blocage » des commissariats aujourd’hui. L’entretien avec le ministre de l’Intérieur faisait suite à un premier rendez-vous ce mardi soir et s’est terminé peu avant minuit.

Une augmentation entre « 120 et 150€ nets par mois pour chaque policier » fait partie de ce plan d’accord, qui sera mis en place progressivement à compter de janvier 2019.

L’allocation de maitrise et l’ISSP augmentées

Plus en détails, « l’allocation de maitrise » des policiers va être augmentée de 40€ en janvier 2019, puis de 30€ en juillet de cette même année, et de 30€ de nouveau en janvier 2020.

Concernant la « prime de risque », appelée Indemnité sujétion spéciale police (ISSP), l’accord porte sur une augmentation de 1% au 1er janvier 2019, puis de 0,5% en janvier 2020.

Une hausse supérieure à celle prévue

Les policiers de ce corps devaient déjà être augmentés au 1er janvier 2019, avec la prise en compte du protocole d’accord (PPCR) signé avec le gouvernement de François Hollande, qui avait été gelé en 2018 par le gouvernement actuel.

Toutefois, la hausse de salaire annoncée ce soir va bien au delà de celle prévue initialement l’année prochaine, signe que Christophe Castaner a donné une issue favorable aux revendications des syndicats.

Pas de prime unique de 300€

Par ailleurs, le budget qui devait être alloué à la prime de 300€ qu’avait proposé le gouvernement ce mardi, pour chaque policier engagé sur les manifestations des Gilets jaunes, est reversé dans celui de ce nouvel accord, nettement supérieur en terme financier.

Des discussions à venir

Des négociations avec la Place Beauvau auront également lieu dès le mois de janvier concernant l’organisation du temps de travail, les heures supplémentaires, les Adjoints de sécurité (ADS), et la fidélisation des policiers notamment, annoncent les trois organisations syndicales.