Les faits racistes et xénophobes ont progressé de 130% en 2019


L'entrée du ministère de l'Intérieur. (Illustration - lembi / Shutterstock)

L’augmentation est particulièrement forte pour 2019 et atteint 130% selon le bilan du ministère de l’Intérieur dévoilé ce dimanche soir.


1142 faits racistes et xénophobes ont été comptabilisés au cours de l’année 2019 en France, soit une hausse de 130% indique un bilan du ministère de l’Intérieur. Les faits constatés avaient reculé les deux années précédentes avec 496 en 2018. La place Beauvau a précisé que pour l’essentiel des faits, il s’agissait de menaces (977).

Les faits à caractère antisémite (687 en 2019, contre 541 en 2018) ont progressé de 27%. « La hausse des faits antisémites en 2019 s’explique exclusivement par l’augmentation des menaces, à hauteur de 50% par rapport à 2018, les actions ayant quant à elles diminué de 15%. Les faits les plus graves, les atteintes aux personnes, sont même en net recul, de 44% », a précisé le ministère.

Les faits « antichrétiens » sont les plus nombreux

D’autre part, les faits « antichrétiens » sont à nouveau les plus importants du total des actes et faits antireligieux mais le chiffre est « stable » (1052). Enfin, les faits « antimusulmans » restent « relativement faibles » (154).

« Alors que nous commémorons le 75ème anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz, la permanence de la haine antisémite, et plus généralement l’inquiétante banalisation des propos et comportements racistes et xénophobes, appellent un sursaut de conscience de notre société ainsi qu’une condamnation ferme et claire de l’ensemble des responsables politiques qui s’inscrivent dans le champ républicain », ont écrit Christophe Castaner et Laurent Nuñez dans le communiqué.