Les radars automatiques peuvent désormais détecter les véhicules sans assurance


Illustration. (Shutterstock)

En France, environ 700 000 conducteurs circulent sans assurance selon une estimation des autorités.

Créé par une loi de 2016, le Fichier des véhicules assurés (FVA) se fait aujourd’hui connaître du grand public. Et pour cause, depuis mardi, chaque véhicule flashé pour une infraction au Code de la Route est contrôlé automatique sur le fait qu’il soit assuré ou non.

Vérification systématique de l’assurance

En plus de relever l’infraction qui a déclenché le radar, le système automatisé consulte le FVA. Si le véhicule n’est pas assuré, son propriétaire pourrait être verbalisé d’ici quelques mois.

Car dans un premier temps, les personnes en infraction recevront « des courriers de prévention » les invitant à régulariser leur situation, a déclaré sur France Info le délégué interministériel à la sécurité routière, précisant que « dans quelques mois seulement, si on n’est pas assuré, on recevra une amende forfaitaire délictuelle de 750 € ».

À l’instar les radars automatiques, les forces de l’ordre peuvent aussi consulter le FVA lors des contrôles routiers notamment.

Selon l’Observatoire ministériel de la sécurité routière, environ 700 000 conducteurs circulent sans assurance. 175 personnes sont mortes dans un accident impliquant un véhicule non-assuré, en France l’année dernière.

Un conducteur sans assurance encourt de gros risques financiers. « Des personnes à qui c’est arrivé se sont retrouvées toute leur vie à devoir payer cette dette qu’elles se sont créée elles-mêmes », a déclaré le délégué interministériel Emmanuel Barbe.