L’humoriste Yassine Belattar mis en examen pour «menaces de mort» et «harcèlement moral»


(capture écran Twitter)

Yassine Belattar a été mis en examen ce jeudi à Paris pour « menaces de mort » et « harcèlement moral » sur des personnes du monde du spectacle.


L’humoriste français avait été placé en garde à vue ce mardi dans le cadre d’une information judiciaire ouverte par le parquet de Paris fin janvier, à la suite d’une plainte du comédien et ex-auteur des Guignols Bruno Gaccio. Les deux hommes avaient travaillé ensemble dans le passé.

L’avocate de Yassine Belattar, Me Safya Akorri, a indiqué que son client contestait les faits de harcèlement et une partie des menaces.

Sept victimes

M. Belattar a été mis en examen pour menaces de mort sur 6 hommes et harcèlement moral sur une femme, une ancienne collaboratrice à France 24 selon Le Parisien. Le mis en cause a été confronté à Bruno Gaccio durant sa garde à vue. Ce dernier a affirmé avoir reçu des menaces visant sa famille, de la part de l’humoriste.

Yassine Belattar a admis des propos vifs dans un contexte de provocations mutuelles entre artistes et a expliqué n’avoir aucune volonté réelle de passer à l’acte.