🇧🇪 Liège : La mère de Cyril, qui a assisté au meurtre de son fils, livre un témoignage bouleversant.

par Y.C.
Capture écran Facebook.

Fabienne était au volant de sa voiture lorsque avec son fils Cyril, ils ont croisé le tueur qui venait d’abattre les deux policières. Elle n’a pas eu le temps d’agir, le terroriste avait déjà fait feu sur Cyril Vangriecken qui a été tué sur le coup.

Ce matin là, Fabienne a amené son fils Cyril déposer son travail de fin d’étude à l’école. Il était presque diplômé et souhaitait devenir enseignant.

Elle a choisi de faire un détour avant de rentrer à la maison, afin de faire des courses pour fêter cet événement. Le destin en a décidé autrement. Benjamin Herman s’est acharné sur le véhicule qui arrivait face à lui.

Fabienne Marchal a livré un témoignage bouleversant ce jeudi, au journal de 13 heures de RTL info. Des paroles qui ont bouleversé la Belgique toute entière.

« Au feu rouge, Cyril regarde par la fenêtre et il me dit: « Maman, il y a deux policiers qui sont morts, là sur le trottoir ». Le temps de vite mettre ma première (vitesse), j’étais prête même à brûler le feu rouge, les coups de feu retentissent déjà. Je suis fortement saisie. Je cale. Le tireur vient tirer à la fenêtre de Cyril. Là, la fenêtre évidemment a volé en mille éclats. J’essaie de redémarrer la voiture et il retire… »

« C’est la dernière image que je me souviens de mon gamin »

« Quand je vois vraiment qu’on n’arrive pas à s’en débarrasser, je me couche sur mon fils. Et en me couchant sur mon fils pour le protéger, c’était déjà trop tard. La balle avait déjà tué mon fils, parce qu’il était la bouche ouverte et ses grands yeux ouverts et moi, malheureusement c’est la dernière image que je me souviens de mon gamin. Là, j’ai essayé de redémarrer la voiture et lui quand il a vu que je bougeais dans la voiture, je peux jurer…Il a commencé à s’acharner sur moi, à me retirer dessus. Il ne m’a pas eue. J’ai su ouvrir ma portière et partir, malgré cela. »

Puis le terroriste Benjamin Herman choisira ensuite de prendre la direction du lycée de Waha, tout en continuant à tirer, après avoir été attiré par le bruit des enfants.

« Pourquoi lui et pas moi ? Parce-que je suis une maman. »

« C’est très douloureux pour moi d’avoir perdu mon fils. Je n’ai rien su faire. C’est très douloureux pour moi aussi, parce que je me dis: « Pourquoi lui et pas moi ? Parce que je suis une maman. J’ai de la peine aussi parce que c’est déjà arrivé tellement de fois, que ce soit chez nous ou dans d’autres pays, les massacres barbares comme ceux-là sur des gens innocents. C’est arrivé tellement de fois, et c’est arrivé à nous cette fois-ci. Est-ce qu’il faut encore plus de peine et de regrets ? Est-ce que cela continuera ? »

L’attentat terroriste de Liège revendiqué par l’EI a fait trois morts et plusieurs blessés. La veille de l’attaque, Benjamin Herman avait tué l’un de ses ex-codétenu. Le tueur a été abattu par les policiers.

Actu17.