🇫🇷 #Lille Une fillette de 9 ans piquée par une seringue usagée lors d’un pique-nique.

Une petite fille de 9 ans, habitant Wasquehal, a été victime d’une mauvaise surprise le 19 juillet en participant à un pique-nique organisé par son centre aéré, au parc Lebas à Lille, relate La Voix du Nord. Elle s’est assise sur une seringue usagée. Des analyses sont en cours pour vérifier l’absence de contamination.

Il est midi, le mercredi 19 juillet. Marie (*), 9 ans, qui habite Wasquehal, pique-nique avec son centre aéré au parc Lebas à Lille, après une matinée passée au Métro-Bowling, non loin. Les enfants sont installés près de l’aire de jeux. Soudain, la fillette assise sent une pointe. « Elle a d’abord pensé à un petit caillou, explique Cécile sa maman. Elle s’est rassise, et là, l’aiguille d’une seringue s’est plantée dans la fesse. »

L’enfant se relève, les animateurs récupèrent la seringue, mais sans pouvoir connaître précisément la gravité de la blessure : « Il y avait du monde, Marie ne voulait pas se montrer. Elle est rentrée à Wasquehal avec le groupe, et là le directeur du centre a appelé la mairie de Wasquehal, et l’a fait hospitaliser à Roubaix. »

« Il n’est pas normal qu’un enfant termine aux urgences après un pique-nique dans un parc public, à cause d’une seringue usagée »

Une première prise de sang est réalisée. D’autres doivent suivre : « Elle va être testée sur le VIH, les hépatites etc. On aura les résultats définitifs en octobre. Heureusement, elle est déjà vaccinée contre l’hépatite B. »

Cécile n’a pas déposé plainte : « Je préfère attendre de savoir si elle a quelque chose, ou pas. » Mais la maman souhaite aussi alerter : « On est en plein été, il y a de nombreux gamins dans les parcs comme celui-là. Il faut que chacun soit vigilant. Et notamment la mairie de Lille qui doit assurer le nettoyage de ce parc. Il n’est pas normal qu’un enfant termine aux urgences après un pique-nique dans un parc public, à cause d’une seringue usagée. »

Du côté de la mairie de Wasquehal, on « déplore cet accident. C’est la faute à pas de chance. Mais ça incite à être particulièrement vigilant. Même si, à Wasquehal, nous sommes moins confrontés à ce type de problème, nous avons sensibilisé les agents sur le nettoyage des parcs. Concernant cette enfant, nous avons immédiatement pris contact avec ses parents. Nous les accompagnons. Nous attendons le résultat des analyses. »

Vigilance renforcée à Lille

Une attente partagée par la ville de Lille : « On reste en contact avec la famille, en espérant que tout se passera bien, annonce Lise Daleux, adjointe lilloise en charge des espaces verts. Il est vraiment insupportable qu’un enfant s’amusant dans un parc puisse être confronté à une telle situation. »

http://bit.ly/2tHa8l4