Loire : Une fillette de 10 ans meurt sous les coups à Rive-de-Gier, sa mère en garde à vue


Illustration Actu17 ©

En intervenant pour une enfant dans un état critique après une chute, les pompiers ont constaté des traces de coups sur son corps et ont alerté la police.

Une mère de famille a appelé les secours en leur déclarant que sa fillette de 10 ans n’allait « pas bien du tout » ce mardi soir, relate Le Progrès. Vers 22h45, les sapeurs-pompiers sont arrivés dans le logement familial situé rue de l’Arzelier à Rive-de-Gier (Loire) et ont immédiatement pris en charge l’enfant qui était dans un état grave.

Ils ont rapidement constaté que son corps supportait des traces de coups et ont alerté les policiers. L’enfant a fait un arrêt cardio-respiratoire, et le SAMU a été dépêché sur place à son tour. Son cœur est reparti dans un premier temps, mais la fillette est finalement décédée peu avant minuit.

La suspecte affirme que l’enfant a fait une chute

Aux policiers, la mère de famille a assuré que sa fillette avait chuté durant l’après-midi, alors qu’elle était sous la garde d’une autre personne, en dehors du domicile familial. Des explications qui n’ont pas convaincu les forces de l’ordre. Elle a été interpellée et placée en garde à vue au commissariat de Saint-Chamond.

Au lendemain de son interpellation, les enquêteurs ont fait appel à un psychiatre pour l’examiner. Cette dernière a finalement fait l’objet d’une hospitalisation d’office en service psychiatrique.


Le père est activement recherché

Même si les traces de violences présentes sur le corps de la petite fille ne font aucun doute pour le parquet et les policiers, « nous n’avons pas beaucoup d’éléments, l’enquête étant interrompue par l’état de santé de la maman », a déclaré le procureur-adjoint auprès du quotidien régional.

« On est plutôt sur une maman un peu isolée. Pour l’instant, on recherche toujours le compagnon de cette dame », a ajouté le magistrat. Le père de la fillette, domicilié dans le secteur, vit séparé de la mère. Par ailleurs, celle-ci n’aurait jamais eu de comportement violent envers sont enfant jusque-là.

Au début du mois d’avril, un père de famille avait été placé en garde à vue à la suite du décès suspect de son petit garçon de 18 mois. Les faits avaient eu lieu sur la commune de Saint-Georges-en-Couzan, à quelques dizaines de kilomètres de Rive-de-Gier.