Loiret : La surveillante pénitentiaire avait fait entrer drogue et téléphones, 6 mois de prison ferme


Illustration Actu17 ©

Éprise d’un détenu, la jeune fonctionnaire lui avait fourni de la drogue, de l’alcool et des téléphones.

Ce mercredi, une jeune surveillante qui exerçait au Centre pénitentiaire d’Orléans-Saran (Loiret) a été condamnée à 18 mois de prison dont 12 avec sursis. Séduite par un détenu, elle avait fait entrer drogue, alcool et téléphones dans la prison.

Cannabis, vodka et téléphones indétectables

La fonctionnaire âgée de 24 ans avait été titularisée 6 mois auparavant. Elle a désormais interdiction d’exercer ses fonctions.

Entre septembre et décembre 2018, elle avait fait entrer dans le centre pénitentiaire du cannabis, une bouteille de vodka et plusieurs smartphones dont la coque en plastique est indétectable au portique de sécurité. Des effets qu’elle avait directement remis au détenu dont elle était éprise, relate Le Parisien.

Le détenu et sa soeur condamnés

Ce dernier, âgé de 32 ans, doit comparaître en juin devant la Cour d’Assises du Loiret pour viol. Il a été condamné à trois ans de prison ferme dans cette affaire de corruption. Sa sœur, qui avait donné la drogue et la marchandise à la surveillante, a écopé d’un an de prison dont six mois avec sursis.


Les deux femmes, qui se trouvaient en détention provisoire, ont été libérées.