🇬🇧 #Londres L’homme armé d’une épée a attaqué les policiers, hurlant «Allah Akbar». Enquête pour acte terroriste.

Photo Reuters

Un homme a attaqué des policiers ce vendredi soir, dans le quartier sécurisé de Constitution Hill, près de Buckingham Palace à Londres (Angleterre).

Trois d’entre-eux ont été blessés après avoir maîtrisé l’assaillant, armé d’une épée. Le suspect a hurlé et répété «Allah Akbar» au moment de l’attaque.

● Vers 20h30 (heure locale), ce vendredi soir à Londres, un conducteur a foncé délibérément sur une camionnette de police et a arrêté sa course juste devant. Un homme est alors descendu de la Toyota Prius.

● Les policiers ont alors demandé au conducteur de ne pas rester ici. Ce dernier est sorti du véhicule avec une épée à la main, qui était placée par terre dans sa voiture.

● Les policiers qui ne sont pas armés, sont alors parvenus à le maîtriser alors que le suspect hurlait et répétait « Allah Akbar », en lui aspergeant du gaz lacrymogène de type CS. L’assaillant a alors été arrêté.

● Deux policiers ont été pris en charge et conduits à l’hôpital avec des blessures « légères ». Le troisième n’a pas été conduit à l’hôpital précise le communiqué de la police.

● Le suspect âgé de 26 ans, est originaire de Luton (au nord de Londres) a été placé en garde à vue.

La section antiterroriste de la Metropolitan Police Service (Police territoriale responsable du Grand Londres) a été saisie de l’enquête et confirme que l’attaque est traitée en tant qu’acte terroriste.

« Je voudrais rendre hommage au courage et au professionnalisme de ces trois policiers qui ont rapidement géré cet incident » a déclaré le commandant Dean Haydon en charge du contre-terrorisme pour la Metropolitan Police Service.

« Nous pensons que l’homme a agi seul et nous ne recherchons pas d’autre suspects à ce stade de l’enquête » a-t-il ajouté, avant de revenir sur la menace terroriste actuelle : « C’est aussi le moment de rappeler que la menace terroriste au Royaume-Uni reste sévère ».

Actu17.