🇬🇧 Londres : Un tueur en série de chats a fait 400 morts en 2 ans, tête et queue sectionnées.

par Y.C.

Une vaste enquête a été ouverte.

À Londres depuis deux ans, une association dirigée par Tony Perkins, intriguée par le nombre de décès suspects va de cabinet vétérinaire en cabinet vétérinaire pour examiner les cadavres de chat ramenés.

Très souvent, les animaux morts ont la tête et la queue sectionnées avec très grande précision. Une cartographie des décès a été dressée et plus de 400 animaux ont été recensés.

Scotland Yard saisie de l’enquête

Les faits sont arrivés jusqu’aux oreilles de Scotland Yard et de la Société royale de protection des animaux qui ont ouvert une enquête. C’est ainsi qu’il a été mis en évidence que les cadavres de chats ont été mis parfois en scène aux abords d’école ou du lieu de résidence des propriétaires.

Un profilage du tueur en série

L’enquête a permis de dresser un profil de l’auteur. Un professeur en criminalistique à l’université de Nottingham a déclaré : « Il doit être capable d’attirer l’animal, de le tuer sans être griffé, de le disséquer, de placer le corps dans un endroit où il peut être vu, et tout cela discrètement ».

Le responsable de l’enquête policière tire la sonnette d’alarme en déclarant sur Sky News : « L’hypothèse, c’est que ce tueur obtient une certaine forme de satisfaction en tuant des chats. La crainte, c’est qu’il finisse par ne plus l’obtenir. Et qu’il s’en prenne alors aux humains, et notamment aux femmes » rapporte Sud-Ouest.

Actu17.