🇬🇧 Londres : Une jeune femme condamnée à la prison à vie pour avoir préparé un attentat avec sa mère et sa sœur.

par Y.C.
Rizlaine Boular, Safaa Boular et leur mère Mina Dich. (Photos Metropolitan Police)

Il s’agit du « premier complot terroriste totalement féminin au Royaume-Uni lié à l’Etat islamique » a expliqué un responsable de la police londonienne.

Rizlaine Boular, une jeune femme de 22 ans, avait prévu de mener un attentat au British Museum, à Londres. Sa mère, Mina Dich, 44 ans, et sa jeune sœur, Safaa Boular, 18 ans, étaient également impliquées dans cette attaque.

L’attentat devait avoir lieu le 27 avril. Safaa Boular prévoyait d’attaquer le musée londonien en période d’affluence en utilisant des armes à feu et des grenades, qu’elle appelait « ananas ».

En contact avec un djihadiste de l’EI en Syrie

Cette dernière avait préparé cet attentat après avoir été empêchée par la police de rejoindre la Syrie, où son fiancé se trouvait, un combattant de l’EI qu’elle avait rencontré à l’âge de 16 ans. Safaa Boular voulait mener une attaque suicide avec ce dernier « en se tenant par la main ».

La mise en cause avait été arrêtée par la police après la mort de son fiancé. C’est avec ce dernier que l’attentat visant le British Musuem avait été mis au point explique Le Figaro. Sa mère et sa soeur, et une amie de cette dernière, Khawla Barghouthi, 21 ans, avaient alors pris le relais.

Le 25 avril, soit deux jours avant l’attaque, Rizlaine Boular et sa mère avaient effectué des repérages près des monuments célèbre du quartier de Westminster, dans le centre de Londres. Ces dernières avaient ensuite acheté des couteaux et un sac à dos la veille.

Elles seront interpellées le 27 avril et plaideront coupable d’infractions terroristes.

« Elles étaient déterminées à commettre un attentat »

« Les trois femmes étaient remplies de haine et d’une idéologie toxique, et elles étaient déterminées à commettre un attentat. Si elles avaient réussi, il aurait pu y avoir des morts ou des blessés graves » a expliqué vendredi un responsable de la police londonienne, Dean Haydon.

Rizlaine Boular a été condamnée à la prison à vie ce vendredi devant le tribunal pénal de l’Old Bailey, assortie d’une période de sûreté de 16 ans. Sa mère, Mina Dich, 44 ans, a été condamnée à 11 ans et 9 mois de prison, dont 5 avec sursis.

La peine de Safaa Boular sera connue à une date ultérieure. Celle de Khawla Barghouthi, l’amie de la mère, sera connue le 22 juin.

Actu17.